Comme un parfum de septembre…

SEPTEMBER_LOGO_HEAD

En ce premier jour de rentrée universitaire, c’est avec nostalgie que je me rends enfin compte que les vacances sont finis. C’est l’heure de repartir du bon pieds, de prendre un nouveau départ et de nouvelles résolutions (il y a toujours une occasion pour ça).

Mais avant de replonger dans les bouquins, endurer la grisaille et le froid parisien qui tardent à pointer leur nez, je préfère refaire un petit plongeon au mois d’août pendant lequel j’ai évité un maximum Paris et sa flotte!

J’ai débuté mes vacances en me rendant non pas dans le sud de la France comme la plupart des gens dotés de bon sens le font mais… dans le Nord! Eh oui , les chtis , les baraques à frites et les champs de blé me tentent plus que les plages, les transats, le monoï et les maillots de bain!

Petit aperçu de ce périple nordique:

1)Premier détour : Douai, appelé aussi « Cité des Géants »:

 

IMG_3795 (2)

Bord du canal: à la recherche d’un fleuriste ?

IMG_3797 (2)

La Scarpe.

IMG_3821 (2)

 » Dessine moi un nuage »

IMG_3798 (2)

La porte bleue.

IMG_3799 (2)

Lions.

DSCF3542 (2)

 

 Marin pêcheur.

DSCF3547 (2)

 

Quai du Petit Bail.

2)Second détour: Lille appelé aussi « Capitale des Flandres »

DSCF3550 (2)

 

       Opéra.

DSCF3551 (2)

 

Chambre du Commerce.

DSCF3553 (2)

 

             L’huîtrière.

DSCF3554 (2)

 

  Maison Playmobile.

DSCF3555 (2)

 

 Paysage: Carte postale.

IMG_3832 (2)

 

     Petite rue.

IMG_3833 (2)

 

« Aux Caves des Bouchers »: rien de flippant.

IMG_3834 (2)

 

 Jardin sur rue.

IMG_3838 (2)

 

        « Aux deux cocottes »: Place Notre Dame de la Treille.

 

En résumé: 

   – Douai: Petite ville sympa, donc petits prix sympas ( oui l’Ice Tea en terrasse pour 2,50 euros existe toujours). On en fait vite le tour mais on y trouve des spots assez agréables notamment tout ce qui  se trouve autour de l’eau. C’est assez proche de toutes les grandes villes du Nord et du Pas de Calais, donc ça permet d’être mobile et de faire le touriste jusqu’au bout. Seul inconvénient: les transports: horaires de bus et de train à respecter à la lettre quand on est pas en voiture, au risque de devoir attendre à la gare pendant 1h30 (pour deux petites minutes de retard).

 -Lille: ville étudiante, donc qui a une bonne dynamique. Des petites rues en veux tu en voilà, surtout dans le Vieux Lille. Le petit bus qui permet de faire le tour à un prix raisonnable (1,50euros) donne un joli aperçu des grands spots de la ville. On découvre des petits cafés/librairies/friperies un peu cachés avec des proprios accueillants et qui connaissent leur ville sur le bout des doigts. Un peu plus chère niveau prix, mais bon ,assez équivalent à Paris.

Bientôt: deuxième escapade d’août à venir. En attendant je vous laisse écouter mon son de l’été par ici.

 

  Doun’s.

Publicités

2 réflexions sur “Comme un parfum de septembre…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s