Bali, Part II : Ubud, une forêt, une cascade et un temple.

batch_IMG_0259

Le deuxième article sur Bali est enfin là ! Je vous emmène à la découverte de la fameuse Monkey Forest ana la forêt des singes, mais aussi dans une cascade naturelle aka Kanto Lampo Waterfall et on finira ce petit tour d’Ubud par un temple emblématique d’Ubud , Tirta Empul. Vous êtes prêts à voyager ? Alors let’s go les asticots ! 

Vous le savez depuis le premier article, Bali a été un vrai coup de coeur autant pour les paysages variés, les traditions, la culture et les gens. Je pense qu’à travers ces quelques photos, vous comprendrez mieux pourquoi. On a tous cette sensation d’émerveillement quand on voyage ,mais il y a des destinations qui nous marquent plus que d’autres. Je vais essayer du mieux que je peux de vous retranscrire les impressions vécues sur le moment et surtout cet état niais que j’avais à chaque fois #lafilletropémotive. 

Monkey Forest ou la Forêt des singes.

batch_IMG_0088

Monkey Forest est l’un des endroits les plus connus de Bali, notamment pour ses singes qui se promènent librement dans toute la forêt et parfois même au-delà. Clairement, quand on visite cet endroit, vous n’êtes qu’un « invité » dans le monde des singes. Autant vous dire qu’il y a beaucoup de consignes à respecter pour éviter de se faire  » agresser » par ces petites bestioles : ne pas porter de bijoux, ne rien avoir dans ses poches, ne pas les regarder dans les yeux ( considérer comme signe d’agression par les singes) et j’en passe ! Bien entendu ces consignes sont là pour vous éviter un quelconque désagrément mais aussi pour éviter que les singes soient déstabilisés par des éléments qui ne font pas partie de leur environnement naturel.

J’avais entendu tellement d’histoire avec cette forêt qu’en y allant en plein après-midi , c’était avec la boule au ventre. Pas très friande des animaux  » sauvages » j’ai respecté toutes les consignes, tellement respectée les règles que j’en ai enlevé tous mes bijoux, fermé mon sac à triple tour et vider toutes mes poches. Bon, plus de peur que de mal car il ne nous est rien arrivé ,mais le comportement des singes peut parfois être troublant tellement ils sont imprévisibles, surtout avec la nourriture !

Hormis les singes, c’était tellement agréable de se promener à l’ombre des arbres, surtout que la chaleur en plein après-midi était accablante.

Donc voici les conseils de tata Dounia : éviter d’y aller dans l’après- midi pour éviter la foule, ne mettait rien dans vos poches ou dans les poches de vos sacs à dos ( on a assisté à un vol de paquet de mouchoirs qui était assez hilarant et qui ont fini en miette ) , ne vous approchez pas trop des singes car vous ne savez pas quel comportement ils peuvent avoir.

En terme de prix, l’entrée était à 30 000 roupies, soit environ 2 euros par personne. Ça vaut le détour et c’est quelque chose qu’on ne fait quasiment qu’une fois dans sa vie. Voir des singes dans leur habitat naturel, les voir vivre entre eux, se balader tranquillement parmi la foule, manger des bananes, se bagarrer entre eux, les voir prendre un bain tous ensemble comme des enfants, c’était fascinant !

batch_IMG_0132

batch_IMG_0152

batch_IMG_0105

batch_IMG_0127

batch_IMG_0109

batch_IMG_0094

batch_IMG_0175

batch_IMG_0100

batch_IMG_0202

batch_IMG_0196

batch_IMG_0167

batch_IMG_0195

Kanto Lampo Waterfall.

batch_IMG_0233

Kanto Lampo Waterfall, comme son nom l’indique est une cascade naturelle. Il y en a beaucoup, mais vraiment beaucoup à Bali et de très impressionnante. On a préféré éviter les grandes cascades où il y avait trop de monde et qui était un peu trop éloigné de notre hôtel, pour en faire une pas trop touristique mais qui valait le détour.

Nichée en bas d’une falaise et un peu paumée au milieu de nul part , il faut descendre un grand escalier pour atteindre la cascade. Vous êtes accueillis par des gens du village qui connaissent la cascade par coeur et sans qui vous ne pourriez pas vous aventurer dans l’eau.

En effet, il y a des rochers partout dans l’eau qui n’est pas très claire, si vous voulez éviter de tomber et de vous faire un gros bobo, il vaut mieux suivre le gentil monsieur qui vous tient la main ( non je ne déconne pas) et vous fait passer par les endroits les plus sûrs pour profiter au maximum de cet endroit idyllique.

On y est allés en matinée, et l’endroit était quasiment vide : à comprendre nous deux et une famille de japonais qui s’amusait comme des petits fous ! Je crois qu’on y a passé au moins 1h30, sans s’en rendre compte. Voir une cascade d’aussi prés, pouvoir prendre des photos, se retrouver trempée jusqu’aux cuisses ( alors que je n’avais pas prévu mon maillot #outfitraté), c’était tellement dégrisant !

On avait vu des choses impressionnantes depuis le début de notre séjour, mais je pense sincèrement que c’était l’une des expériences que j’ai le plus apprécié, la plus inattendue et surtout la plus WAHOU !

Conseils de tata Dounia : prévoir son maillot de bain, ne prendre que le strict minimum avec vous à savoir votre appareil photo et une serviette, éventuellement prévoir des chaussons pour l’eau (comme celle-ci) et surtout profiter au maximum !

batch_IMG_0216

batch_IMG_0218

batch_IMG_0229

batch_IMG_0260

batch_IMG_0259

Tirta Empul Temple. 

batch_IMG_0289

Tirta Empul est un temple très prisé des balinais. L’originalité de ce temple est qu’il a des bains dédiés à la purification. Le jour où nous y sommes allés était la veille d’une fête religieuse, la crémation, qui est un jour très important dans la vie des balinais de confession hindouiste.

Tellement de couleurs, d’offrandes, de sarong, de prêtres, de monde, c’était assez époustouflant de voir tout ça. J’ai adoré l’énergie que tous les gens présents dans les bains dégageaient, une sorte de dévotion mêlée d’excitation, de joie. Un peu comme une veille de Noël où tout le monde se fait beau, se retrouve en famille. C’était pareil mais dans un temple. Autant vous dire que la magie du lieu n’y était pas pour rien.

Le temple est immense, il y avait si mes souvenirs sont bons, au moins quatre bains d’eau de source dédiés à la purification, des arbres ancestraux , des minis temples où se tiennent les cérémonies et des bassins avec des carpes énormes !

Encore une fois, c’était une expérience dépaysante, voir magique. J’ai adoré me retrouver au milieu de toutes ces personnes et de vivre en direct avec elle leur rituels, leur tradition, comme si on était plongé dans un roman d’aventure au bout du monde, dans une sorte de bulle pleine d’énergie positive. Vous en ressortez avec des images tellement belles et un sentiment d’apaisement.

Les conseils de tata Dounia: y aller tôt en matinée, profiter de tout ce que vous pouvez voir, vous imprégnez du lieu et ce qui s’en dégage, prenez votre temps pour vous balader tranquillement, vous pouvez boire ou manger quelque chose au warung situé à la sortie du temple.

batch_IMG_0271

batch_IMG_0293

batch_IMG_0281

batch_IMG_0318

batch_IMG_0321

batch_IMG_0274

batch_IMG_0289

batch_IMG_0317

batch_IMG_0304

batch_IMG_0326

batch_IMG_0313

J’ai essayé de faire court, mais une fois de plus c’est quasiment impossible de faire concis quand il y a tellement de choses à dire et à voir.

On se retrouve bientôt en espérant vous avoir fait voyager un peu avec moi. 

Doun’s. 

Publicités

2 réflexions sur “Bali, Part II : Ubud, une forêt, une cascade et un temple.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s